Les français aiment le porno et les salopes

J’ai baisé une grosse pute

Plus grosse que ne le laisse présager les photos mais vraiment excitante. Regard doux, profond, des sourcils fin, des lèvres charnues et sensuelles, un regard et sourire à tomber et sa poitrine ! Grosse, ils tiennent dans la main, très lourd, bonnet D naturel. J’ai glissé ma queue entre ses seins et j’ai limé en cravatte de notaire. Je lui ai demandé de cracher sur le bout de ma queue pour que ça glisse mieux (et oui, fiston). J’ai fini en éjaculant par saccades sur sa poitrine et une partie de son cou et son menton tellement j’étais excité. J’ai essayé de viser la rétine, pas moyen.

Elle part se nettoyer (des serviettes pas propres, lol). On discute un peu de tout de rien, petit verre de vin que j’avais apporté et puis on se remet sur le lit et on se caresse à nouveau. Le désir monte, je l’embrasse et la caresse partout, elle tate mon sexe, elle voit que je suis bien raide, elle se penche et me gratifie d’une fellation. Chaude, humide, j’ai envie de m’endormir dans sa bouche tellement j’y suis bien. Quelle tailleuse de flute, une vraie experte, « do mi sol », elle connaît la partition par coeur cette petite sale pute. Mais ne t’en fait pas, tu vas jouer une autre partition et c’est moi le maestro. Je la prend sur le lit, elle écarte bien ses cuisses, elle est trempée de bonheur d’être avec un bon amant, je me donne a fond, je la léche partout pendant que je la pénétre, elle aura d’ailleurs un orgasme sous mes coups de reins, elle répond bien et par au quart de tour, ne simule pas. Elle écarte ses jambes au maximum, je sens que je l’excite vraiment à mort. Je transpire et elle semble aimer ça. Je me donne au maximum pour cette grosse pute. J’ai payé et je vais la voir en prendre plein la chatte. Je passe ensuite sur le coté pour la limer … Elle est opérationnelle. Elle se caresse la chatte. Ca me donne une idée. Je lui attrape la main pour lui enfoncer un de ces doigts dans l’anus. Elle ne bronche pas. Au contraire, elle y met deux doigts. Je sens que je vais pas tenir longtemps.

Pour finir je viens m’assoir sur le bord du lit, elle me suce et je lui dit que ça vient. Elle me regarde tout en me sucant, je me retire et elle se prend de copieuses giclées avec le sourire sur son visage. Charmante petite, super corps bandant, essayez la levrette, dur de tenir.

Bien sûr tout cela n'est que fiction

partager sur Twitter partager sur Facebook